Accueil > Boutique > Les mémoriaux > LES SAISONS DU VENT
Journal Août 1914 - Mai 1915

Les mémoriaux

LES SAISONS DU VENT
Journal Août 1914 - Mai 1915

Marie Escholier
Postface de Claude Escholier
154 pages

En Août 1914 Marie Escholier a trente-huit ans, son mari, Ray-mond est mobilisé ; par une sorte de pacte, ils décident qu’elle tiendra jusqu’à son retour un journal où le temps de leur séparation sera pris au piège de son écriture. Elle vit à Malaquit, un domaine prés de Mirepoix, en Ariège, d’août 1914 à mai 1915, elle va en tenir la chronique, aussi attentive aux menus faits de la vie qu’aux nouvelles qui courent ; sensible, en outre, au moindre mouvement d’une nature dans laquelle elle lit tour à tour les convulsions de l’histoire et la continuité inchangée du monde. Pour la pre-mière fois la guerre nous est dite du point de vue de celle qui attend.
Mais ce journal Les saisons du vent est aussi le lieu d’initiation à la littérature. En mai 1915, à la première permission de son époux, Marie I’arrête pour commencer un roman, Dansons la trompeuse, qui paraîtra en 1919. C’est le début d’une oeuvre à deux voix dont on retiendra Cante-gril (1921), leur commun chef-d’oeuvre. Claude Escholier avait quatre ans en 1914 - il est le “Claudi” du Journal - c’est lui qui a découvert bien après la mort de sa mère, ce manuscrit oublié, il a bien voulu l’accompagné des notes et des souvenirs qui le situent.

Promotions de fin d’année 2017 : 7.00 € au lieu de 10.00 €